Sibeery | Lambic/Sour Ale/Berliner Weiss et compagnie
15572
post-template-default,single,single-post,postid-15572,single-format-standard,theme-bridge,woocommerce-demo-store,woocommerce-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,side_area_uncovered_from_content,columns-3,qode-theme-ver-17.0,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Lambic/Sour Ale/Berliner Weiss et compagnie

Lambic/Sour Ale/Berliner Weiss et compagnie

Tu reprendras bien une rondelle de citron ? Ah, tu l’aimes à croquer ?! Un bon jus d’agrume pressé ça te tente ?! Alors tu risques d’aimer cette rubrique ! 😊

 

J’aime, tant que tu ne me mets pas une rondelle de citron dans ma bière pardi!

 

Nous entrons dans le monde passionnant des bières acides, « sûres » comme diraient les québécois qui se sont fait maîtres en la matière ! La caractéristique principale et commune des styles que nous allons aborder ici, est qu’elles présentent une plus ou moins prépondérante acidité. Mais attention, chaque type de brassage donnera une nuance à la sensation, du citron au vinaigre balsamique !

 

Le Lambic, et par ruissellement la Gueuze, font partie des plus anciennes bières acides, et caractérisent les bières Bruxelloises. Le Lambic, mot tiré de la ville de Lembeek, est issu d’une fermentation spontanée. Kezako ?! c’est une fermentation qui est provoqué par ce qu’on appelle des levures sauvages. Oui ! Des bactéries à l’air libre, qu’on retrouve historiquement sur les bords de Zenne (non, je n’ai pas fait d’erreur, le « z » est bien à sa place !), le fleuve passant par la capitale belge. Ici les Brettanomyces Bruxellencis et autres Brettanomyces Lambicus pululent comme des bulles sur ton palais ! Pour la faire courte, le moût est monté dans le grenier de la brasserie pour y subir une fermentation naturelle, en une nuit ou 24h selon la brasserie. On dirait franchement une piscine ! J’irais bien m’y baigner moi…

Une fois fermentée, la bière est gardée plusieurs mois à plusieurs années en fûts. On se retrouve généralement avec une bière un peu trouble, peu mousseuse et gazeuse, à la bouche acide, presque fermière, et quelque peu boisée. De là découlera les différents autres styles, tels que : le Lambic Fruité (ajout de fruits en cuve quelques semaine avant embouteillage, miam !), le Faro (Lambic re-sucré au Candy, re-miam !), la Gueuze (assemblage de jeunes Lambic d’1 an avec des vieux Lambic de 2 à 3 ans, re-sucré en méthode champenoise pour une belle mousse !), ou encore la Rouge des Flandres (issue d’une fermentation mixte, très boisée et vinaigrée). Dans tous les cas, ça sent la Belgique !

 

Tu m’as donné envie de goûter, c’est malin ! Sauf que j’avais envie d’une Berliner Weiss à la base…

 

Merci à toi, tu me permets d’enchainer ! La Berliner Weiss, comme son nom l’indique (comment ça, tu n’as pas fait allemand en 4ème ?!), sont faites à partir d’une belle quantité de blé (les profs de langue vont me dire : « mais Weiss, ça veut dire blanc, pas blé! ». Mais c’est un abus de langage, goûte et tu verras !). Une des particularités si familières de ce style génial est qu’il est réalisé par ajout de lactobacilles, des bactéries qu’on peut retrouver dans la formation des yaourts. On se retrouve avec une bière peu alcoolisée en générale, très rafraichissante, avec un blé « goutu » et surtout cette douce morsure d’acidité toute citronnée. Génial ! Surtout que de nombreux brasseurs s’amusent à l’aromatiser : gingembre, fruits, épices…

 

Et si je te dis que c’est trop classique pour moi ?!

 

C’est que tu commences à être joueur ! Ou joueuse d’ailleurs… Alors on va corser les choses, et prendre une petite Gose ! Parce qu’on n’est pas très loin, historiquement en Allemagne, et qu’on va s’amuser à y ajouter du sel et bien souvent de la coriandre. Attention les papilles, ça déménage ! Qui plus est, avec le renouveau de ce style chez les microbrasseurs, on va jouer sur des houblons bien plus marqués, donnant un savant contraste entre acidité, amertume, sel et épice. Woahou !!!!

 

Et si on se faisait des huitres avec ?

 

Côté association, tu peux clairement t’amuser avec des fruits de mer, mais le champ des possibles est grand ouvert ! Qui plus est, les Gose/Sour Ale et tous ces dérivés qui fleurissent un peu partout actuellement vont nous donner pleins d’idées.

 

Santé, mais pas des pieds ! Sauf si tu as des Brettanomyces entre les orteils 😊.

 

Bières au blé (Weizenbier, witbier)